Maria Montessori

Maria Montessori est la première femme diplômée de médecine en Italie qui créa en 1907, la première « Casa dei Bambini » pour les jeunes enfants du quartier populaire de San Lorenzo à Rome.

 

C’est dans cette période qu’elle va passer énormément de temps à allier la pratique et la théorie en observant, recherchant, expérimentant du matériel auprès des enfants. De cette exigence, elle va construire sa pédagogie et mettre en avant deux grands principes fondateurs :

L’esprit absorbant et les périodes sensibles.

 

L’esprit absorbant

L’enfant a un pouvoir d’absorption naturel à assimiler une quantité d’informations venant de son environnement. Cet état d’esprit est inconscient de la naissance à 3 ans, puis devient progressivement conscient de 3 à 6 ans. L’enfant va intégrer, par mimétisme, les coutumes, les habitudes du milieu dans lequel il grandit, et va construire ainsi sa propre personnalité.

Les éducateurs ont pour but de nourrir cet « esprit absorbant » à travers le matériel adapté disposé dans la classe et à hauteur de l’enfant.

 

 

Les périodes sensibles

Les périodes sensibles guident l’esprit absorbant.

Elles sont des sensibilités particulières et passagères qui se trouvent toutes dans les stades de l’enfance de 0 à 6 ans. Elles prédisposent l’enfant à s’éveiller plus spontanément vers l’aspect d’un environnement plutôt qu’un autre. Une fois la compétence développée, la sensibilité cesse. Maria Montessori fait la liste de périodes sensibles :

 

  • Le langage- L’enfant répète les mots, joue avec sa voix. Il est sensible aux mots, pose des questions sans cesse et a la volonté de découvrir le vocabulaire des objets qui l’entourent. L’enfant se dirigera naturellement vers l’espace de la classe réservé aux 50 activités de langage.
  • Le mouvement- l’enfant aime l’effort ; il souhaite porter des sacs, escalader dix fois la même roche. Il apprend à expérimenter les possibilités de son corps, de ses membres.
  • L’ordre- l’enfant a besoin d'ordre. Il a besoin que chaque chose soit à sa place pour être rassuré. Il repère celle du moindre objet, des vêtements et effets personnels de chacun dans son environnement. L’établissement de l’ordre extérieur de la classe permet d’installer un ordre intérieur qui va le sécuriser dans sa façon de saisir le monde dans lequel il se meut. 
  • La période sensible des mathématiquesl’enfant est sensible aux chiffres. Il comptera tout ce qui se présente dans son environnement. Il aimera compter sans cesse. Il se dirigera naturellement là où il pourra assouvir sa soif d’apprendre les mathématiques. Le Dr Maria Montessori a particulièrement développé le matériel de mathématique.  
  • Le raffinement des sens- l’enfant explore ses sens. Le matériel de la vie sensorielle est alors beaucoup  utilisé. Les variantes, les teintes, les dégradés sont offerts à ses sens pour être saisis et affinés.
  • Le développement social- l’enfant s’initie à la grâce et à la courtoisie. Le rôle de l’adulte est très important car sa manière d’être influe sur l’enfant qui va l’imiter. L'adulte est donc un modèle de par son attitude et son comportement.
  • Les petits objets(uniquement pour l’enfant de 2 ans) - l’enfant observe et remarque les petits détails ; il se fascine pour un petit pois par exemple ou verra un objet minuscule qu’un adulte ne remarquerait pas.

 

La Maison des Enfants de Longueuil intègre les recherches de Maria Montessori et veille à rester attentive aux étapes de sensibilité des enfants qu’elle accueille.

Téléphone: 450-332-7255